Moscovici : "La transparence est l'arme de destruction massive de l'évasion fiscale"

Pierre Moscovici, commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, est l'invité du Grand Soir 3 ce mardi 7 novembre pour réagir aux Paradise Papers.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Avant la fin 2017, nous aurons la première liste noire européenne de paradis fiscaux. On est vraiment bien parti. Personne ne peut bloquer. Tous les ministres de l'UE ont compris qu'il y avait une exigence citoyenne qui submergeait toutes les réticences", assure Pierre Moscovici.

Et le commissaire européen aux affaires économiques et monétaires de préciser : "Il faut que cette liste soit crédible avec un nombre conséquent de paradis fiscaux et qu'elle soit accompagnée par des sanctions adaptées comme supprimer des programmes d'aide, de coopération ou suspendre un pays de telle ou telle organisation internationale".

"Il faut responsabiliser les banques"

Pour l'ancien ministre de l'Économie, "il est indispensable qu'on responsabilise les intermédiaires, cabinets de financiers et banques. Il faut qu'ils fassent la transparence à l'égard du fisc sur les montages financiers pratiqués". "J'ai proposé une loi obligeant ces montages à être déclarés pouvant être adoptés rapidement par les états membres", rappelle-t-il.

Pierre Moscovici "souhaite enfin l'adoption de la publication des données comptables et fiscales de l'activité des multinationales dans chacun des pays. La transparence est l'arme de destruction massive de la fraude et de l'évasion fiscale."

Le JT
Les autres sujets du JT
Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et financières, le 12 juillet 2017, lors d\'une conférence de presse à Bruxelles (Belgique).
Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et financières, le 12 juillet 2017, lors d'une conférence de presse à Bruxelles (Belgique). (ALEXANDROS MICHAILIDIS / SOOC)