L'île de Man, un Etat européen propice à l'évasion fiscale

Les Paradise Papers ont révélé les méthodes d'optimisation fiscale employées par les multinationales ou les grandes fortunes. L'argent qui échappe aux systèmes fiscaux dort parfois sur l'île britannique de Man.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'île de Man est un charmant petit caillou niché entre l'Irlande et le Royaume-Uni. Elle n'appartient ni à l'Union européenne ni au Royaume-Uni et dépend seulement de la Couronne britannique. Toutefois, cela ne l'empêche pas d'avoir des relations commerciales privilégiées avec l'Europe. Le taux de chômage est proche de zéro et elle entre dans sa 32e année de croissance consécutive.

Sur liste blanche

Sur l'île de Man, il y a une entreprise pour trois habitants. Elles ne paient pas d'impôts sur le revenu du commerce ni d'impôts sur l'investissement à condition de ne pas avoir d'actionnaire local. Elles s'acquittent juste d'une cotisation annuelle fixe auprès de l'État. De plus, ces entreprises disposent d'un numéro de TVA intracommunautaire, ce qui permet d'échanger sans barrière douanière avec l'UE. L'île de Man a signé quatorze accords d'échange avec des pays de l'OCDE. Elle est sur leur liste blanche.

Une rue de la capitale Douglas de l\'île de Man.
Une rue de la capitale Douglas de l'île de Man. (JACK GUEZ / AFP)