Jean-Luc Mélenchon, poursuivi pour diffamation envers la Société générale, n'invoquera pas son immunité parlementaire

Le leader de la France insoumise et député des Bouches-du-Rhône, Jean-Luc Mélenchon, ne souhaite pas invoquer son immunité parlementaire et assure que "le procès aura lieu".

Jean-Luc Mélenchon, le 23 juin 2017 au Bourget (Seine-Saint-Denis).
Jean-Luc Mélenchon, le 23 juin 2017 au Bourget (Seine-Saint-Denis). (ERIC PIERMONT / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Jean-Luc Mélenchon était convoqué chez le juge, lundi 26 juin, dans la matinée, au tribunal de grande instance de Paris, à la suite d'une plainte de la Société générale pour diffamation.

Il y a un an, le leader de La France insoumise avait qualifié, au micro de France Info, les dirigeants de la banque de "menteurs" dans le scandale d'évasion fiscale des Panama Papers et qu'ils devaient "être châtiés".

"Ce que veut la banque, c'est faire peur"

Devant le juge, le député des Bouches-du-Rhône a reconnu avoir tenu ces propos et a indiqué ne pas invoquer son immunité parlementaire. "Le procès aura lieu", a indiqué Jean-Luc Mélenchon. "Ce que veut la banque, c'est faire peur. Mais moi je ne me tairai pas, ni cette fois-ci, ni aucune autre".

La Société générale fait partie des banques mentionnées dans l'affaire "Panama Papers" pour avoir ouvert, pour le compte de clients, 979 sociétés offshore via la société Mossack Fonseca. 

Jean-Luc Mélenchon : "Moi je ne me tairai pas, ni cette fois-ci, ni aucune autre"
--'--
--'--