Taxe d'habitation : la grogne des élus

Emmanuel Macron organise aujourd'hui au Sénat sa première conférence nationale des territoires. Face à lui, des élus très inquiets qui redoutent la réforme de la taxe d'habitation et un tour de vis budgétaire.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Côte à côté, le Premier ministre et le président du Sénat, décidés à trouver un terrain d'entente avec les élus locaux. Au coeur de leur préoccupation, la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages d'ici 2020. Un manque à gagner de près de 10 milliards d'euros pour les collectivités territoriales, déjà mises à l'épreuve sous le quinquennat Hollande. Pour éviter tout passage en force, cette conférence des territoires se tiendra tous les six mois. Un chantier difficile, car l'État leur demande un effort supplémentaire de 10 à 13 milliards d'euros, d'ici cinq ans.

"Une équation impossible à tenir"

Dès lors, comment compenser la baisse des dotations pour les collectivités ? Pour le président de l'association des maires de France, François Baroin, l'équation est impossible à tenir. "Je ne fais pas confiance en l'État dans sa capacité à rembourser la suppression d'un impôt", a-t-il déclaré ce matin sur RTL. L'exécutif l'assure, la méthode d'Emmanuel Macron sera celle du dialogue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Taxe d\'habitation : la grogne des élus
Taxe d'habitation : la grogne des élus (FRANCE 3)