Le prélèvement des impôts à la source bientôt mis à l'essai

Bercy recherche des entreprises de différentes tailles pour expérimenter la mesure.

Selon Europe 1, le ministère de l'Economie aurait contacté la CGPME afin de trouver des entreprises candidates pour tester le prélèvement de l'impôt à la source.
Selon Europe 1, le ministère de l'Economie aurait contacté la CGPME afin de trouver des entreprises candidates pour tester le prélèvement de l'impôt à la source. (GERARD BOTTINO / CITIZENSIDE.COM / AFP)

Mis à jour le , publié le

Le prélèvement à la source des impôts sur le revenu passe la seconde. La mise en place de cette mesure, prévue pour 2018, devrait être testée dès cette année auprès d'entreprises de tailles variées, indique Europe 1, vendredi 11 mars. Selon les informations de la radio, le ministère de l'Economie a contacté la CGPME, organisation patronale qui représente les petites et moyennes entreprises, afin trouver des candidats.

Un dispositif adaptable

Contrairement aux autres contribuables, qui paient chaque année leurs impôts en différé, les salariés des entreprises concernées verront leur impôt sur le revenu collecté chaque mois lors du versement de leur salaire par leur employeur. Ils n'auront plus à effectuer eux-mêmes leur déclaration de revenus.

En pratique, le salaire affiché sur la fiche de paie sera inférieur à celui actuellement perçu. Mais il s'agira d'un véritable salaire net. Europe 1 indique en outre que le dispositif pourrait être adapté en fonction des besoins : au sein d'un ménage, l'un des deux membres d'un couple pourrait ainsi décider de prendre en charge une part plus importante de l'impôt.