Impôt à la source : les TPE et PME ne sont pas convaincues

Le prélèvement des impôts chaque mois en bas de la feuille de paie sera mis en place en 2019. La mesure est déjà testée. Les PME craignent que cela leur coûte cher.

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Sopra Steria n'a pas attendu la mise en place de la réforme. Depuis juillet, cette entreprise expérimente le prélèvement à la source pour l'ensemble de ses salariés. Une petite ligne de plus sur la fiche de paie qui a nécessité une totale refonte du service comptabilité. Tout ceci a un coût : entre 310 et 420 millions d'euros au global pour les entreprises avec de fortes disparités. 8 euros par salarié pour les grandes sociétés, 44 euros pour les PME, 50 euros pour les TPE. Le syndicat des petits patrons (CGPME) refuse d'assumer cette charge.

Les salariés favorables

Du côté des salariés, la mesure est plutôt bien accueillie. "C'est agréable de se dire qu'il n'y a pas une partie de son salaire à mettre de côté pour les prélèvements futurs", confie une salariée d'une PME de Toulouse. "Ça évite beaucoup de paperasse et il y a moins d'erreurs", affirme une de ses collègues. Le prélèvement à la source devrait être généralisé à l'ensemble des entreprises au 1er janvier 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le prélèvement à la source de l\'impôt sur le revenu, voté en décembre 2016, devait entrer en vigueur le 1er janvier 2018. (Photo d\'illustration)
Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, voté en décembre 2016, devait entrer en vigueur le 1er janvier 2018. (Photo d'illustration) (MAXPPP)