Hausse de la CSG : ce que la réforme prévoit

La hausse de la CSG devrait être votée dès l'autonome prochain, mais déjà les contestataires se font entendre.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une arme fiscale au coeur du programme présidentiel : la hausse de la CSG. Dès le début de sa campagne, Emmanuel Macron assume : il augmentera cet impôt, mais avec modération. Cet impôt concerne tous les Français. La CSG est en effet prélevée sur chaque feuille de paie ou encore pension de retraite. Cette hausse de 1,7 point, fera entrer 22 milliards d'euros de plus dans les caisses de l'État.

Les retraités, grands perdants de la réforme

La CSG est un impôt très rentable, depuis sa création : 99 millions d'euros de recette cette année. Avec la réforme, ce sera 120 millions l'an prochain. Mais en échange de cette hausse de la CSG, il y a une promesse, celle d'une baisse encore plus importante des cotisations pour les salariés seulement. Résultat : une majorité de Français gagnerait du pouvoir d'achat. Avec la réforme, un salarié au SMIC aura 250 euros de plus par an sur sa feuille de paie. Le gouvernement promet aussi un geste pour le pouvoir d'achat des fonctionnaires et des indépendants. Mais il y aura des perdants. La majorité des retraités sera concernée puisqu'ils ne paient pas de cotisations. Les retraités les plus modestes seront cependant épargnés. À gauche comme à droite, on dénonce cette réforme qui devrait être votée dès l'autonome prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
(NICOLAS KOVARIK / MAXPPP)