Ce qui fait débat : les mesures pour le pouvoir d'achat

Il a beaucoup été question de pouvoir d'achat durant cette campagne, et pour cause, c'est l'une des principales préoccupations des Français. Les candidats multiplient les propositions pour l'améliorer. Suppression de la taxe d'habitation pour Emmanuel Macron, prime exceptionnelle pour les ménages modestes chez Marine Le Pen... Ces mesures sont-elles réalistes ? 

France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Emmanuel Macron et Marine Le Pen multiplient les promesses pour augmenter le pouvoir d'achat des Français. La mesure phare d'Emmanuel Macron, qui consiste à supprimer la taxe d'habitation pour 80% des Français, est-elle efficace ? La taxe d'habitation est fixée par les collectivités locales, et elle peut varier du simple au triple : près de 500 euros par an en moyenne pour une famille à Paris, 900 euros en province à Angers, 1 300 euros à Nîmes, et 1 440 euros par an à Argenteuil.

10 milliards de manques à gagner pour les collectivités territoriales

Réformer cet impôt est donc une bonne idée pour aider la classe moyenne selon l'économiste Éric Heyer, car il s'agit d'un "impôt vieillissant selon son mode de calcul et assez injuste d'un point de vue régional". Dans ce projet de réforme, aucune taxe d'habitation à payer pour un célibataire qui gagne moins de 1 700 euros par mois, ni pour un couple avec deux enfants et un revenu de 5 000 euros. Au total, c'est 10 milliards de manque à gagner pour les collectivités locales. L'État compensera à l'euro près, mais pour Bernard Monot, stratégiste économique du Front national, c'est une arnaque, une mesure démagogique, qui va mettre en difficulté les collectivités territoriales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une hausse des prix qui va peser sur le pouvoir d\'achat en France
Une hausse des prix qui va peser sur le pouvoir d'achat en France (DANIEL REINHARDT / DPA)