Baisse des APL : cinq euros auxquels tiennent de nombreux habitants

Alors que le gouvernement a prévu de baisser le montant des APL de cinq euros au mois d'octobre prochain, de nombreux habitants redoutent de voir leur pouvoir d'achat réduit. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Qu'ils soient étudiants, jeunes travailleurs ou retraités, ils touchent l'aide personnalisée au logement et vivent à cinq euros près. Mélina Rachet a 20 ans et vit en colocation à Toulouse (Haute-Garonne). Pour payer ses études en soins infirmiers, elle a dû trouver un travail à mi-temps dans la restauration rapide. Ses 80 euros d'APL sont consacrés à la nourriture. A Nanterre, en banlieue parisienne, Diego Vega, 25 ans, est entré dans le monde du travail il y a un an, après un BTS. Depuis, il loue une chambre dans une résidence sociale. Salarié en alternance, il touche un revenu fixe de 600 euros par mois. Sans l'aide au logement, le loyer de ce 12m² serait au-dessus de ses moyens. Une aide indispensable. S'il perdait cinq euros, Diego Vega supprimerait le petit-déjeuner.

6,5 millions de ménages concernés

Toutes les catégories d'âge sont concernées par cette baisse annoncée des APL. Josette Pichon a 76 ans. Elle vit dans le 19e arrondissement de Paris. Sa retraite mensuelle est de 800 euros, alors les APL sont essentielles à cette retraitée. Perdre cinq euros tous les mois pourrait même l'empêcher de se chausser convenablement. Locataire d'un appartement de 33m², son deux pièces lui coûte 245 euros par mois au lieu de 630 sans aide au logement. Pour elle, chaque euro compte, et elle dose ses repas au gramme près. Au total, en France, ce sont 6,5 millions de ménages qui pourraient voir leurs APL réduites dès le mois d'octobre prochain.
Le JT
Les autres sujets du JT
Les APL sont versées par la Caisse d\'allocations familiales.
Les APL sont versées par la Caisse d'allocations familiales. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)