Florent Pagny s'installe au Portugal pour "raisons fiscales", Bruno Le Maire l'invite à revenir

Le ministre de l'Economie met notamment en avant le projet de loi de finances pour 2018 qui, selon lui, "vise justement à ce que tous ceux qui créent en France". 

Florent Pagny, lors de la sortie de son album \"Habana\", le 26 avril 2016.
Florent Pagny, lors de la sortie de son album "Habana", le 26 avril 2016. (ARNAUD DUMONTIER / MAXPPP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Vous ne lui prendrez pas sa liberté de partir. Le chanteur Florent Pagny, également coach de l'émission "The Voice" sur TF1, a évoqué samedi 23 septembre dans Le Parisien une installation au Portugal "pour des raisons fiscales". Lundi 25 septembre, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a lancé un appel à l'artiste à l'occasion d'un entretien à l'AFP.

L'interprète de Ma liberté de penser vit aujourd'hui entre la France, l'Argentine (d'où est originaire son épouse) et les Etats-Unis (où étudient ses enfants).

"Il faut changer les règles pour que les gens reviennent"

Au Portugal, "il n'y a pas d'impôt sur la succession, pas d'impôt sur la fortune et surtout pas d'impôt sur les royalties pendant dix ans, tous les artistes commencent à s'installer là-bas", affirme le chanteur de 55 ans, qui vient de sortir un nouvel album intitulé Le Présent d'abord. "Quand on dit 'revenez', [il faut] changer des règles pour que les gens reviennent", explique-t-il aussi dans une vidéo mise en ligne sur le site du Parisien, en interpellant Emmanuel Macron.

"J'invite Florent Pagny à rester en France, nous avons besoin de tous les talents, lui a répondu le ministre de l'Economie. Nous avons un projet de loi de finances pour 2018 qui vise justement à ce que tous ceux qui créent en France, qui créent des richesses, qui créent des emplois également, puissent être incités à rester", a ajouté Bruno Le Maire.

Le président de la République a également lancé à plusieurs reprises des appels pour inviter les expatriés français à revenir dans l'Hexagone. En marge de l'Assemblée générale des Nations unies la semaine dernière à New York, il a notamment appelé les Français habitant la Grosse Pomme à revenir en France. "Revenez ! La terre de conquête, c'est la France", avait-il déclaré.