Le casse-tête des HLM dans les quartiers chics

Dans les riches quartiers parisiens, la mairie s'était engagée à garantir plus de mixité sociale. Une ambition bien difficile à concrétiser.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

7ème, 8ème et 16ème arrondissement. Trois quartiers huppés de Paris, remplis de boutiques de luxe et de résidences privées. Des zones où le prix du mètre carré s'envole, et qui deviennent totalement inaccessibles au commun des mortels. Pour inverser la tendance, la mairie a décidé d'implanter des HLM au cœur de ces arrondissements. Dans le 16ème, 176 logements sociaux sont en cours de construction. Pour un T4 de 76m², il faut compter entre 560 et 1 000 euros par mois, en fonction des revenus.

Les riverains refusent

Mais ces appartements ont failli ne jamais exister, car les riverains ont multiplié les recours en justice pour empêcher leur implantation. Les motifs sont variés : remise en cause de la qualité architecturale, de l'insertion urbaine, des critiques sur la grille de clôture... Un voisin interrogé par France 2 exprime ainsi craindre une perte de sa tranquillité avec les HLM.
Depuis plusieurs années, les habitations ont été construites principalement au nord et à l'est de la capitale, très peu dans les arrondissements de l'ouest. Car rien n'oblige la ville à répartir équitablement les logements sociaux. Alors les installer dans un quartier bourgeois est avant tout un acte politique.

Le JT
Les autres sujets du JT