Immobilier : Paris en guerre contre les locations touristiques

La location de logements a pris depuis quelques années une nouvelle dimension grâce à Internet. Des sites proposent aux propriétaires de louer leur bien pour une courte durée à des touristes. Un business rentable, mais soumis à certaines contraintes.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Les agents du service municipal du logement de Paris enquêtent sur le terrain. Ils partent à la chasse aux locations touristiques abusives. "On fait des recherches sur le web. On reçoit aussi des signalements de syndics d'immeuble", explique l'une de ces agents au micro de France 2. Les particuliers ont le droit de louer leur appartement meublé quatre mois par an. Mais dans certains quartiers de la capitale, ces locations sont considérées comme une concurrence déloyale par les hôteliers et les élus y voient un manque à gagner fiscal.

25 000 euros d'amende

"Si vous avez 10% des logements qui sont dédiés à de la location touristique permanente, ça diminue le nombre d'habitants réguliers et ça diminue les taxes d'habitation et autres impôts qu'ils paient ordinairement", assure Jean-Pierre Lecoq, maire du VIe arrondissement. Selon la mairie de Paris, la location de ces meublés contribue à renchérir le prix des loyers. Les locataires abusifs peuvent écoper d'une amende de 25 000 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT