Découverte : à la rencontre des propriétaires solidaires

Devenir propriétaire n’est pas toujours synonyme d'un retour financier sur investissement. Il existe des propriétaires “solidaires“. Explications.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Dans sa rubrique “Je Donne“, France 2 s’intéresse ce 20 février à un couple qui a offert un appartement à une mère dans le besoin moyennant un loyer modéré. Cet appartement, c’est bien plus qu’un T4, c’est une bouffée d’oxygène. Anne-Laure a emménagé il y a 14 mois avec ses deux filles qu’elle élève toute seule. “J’y croyais plus au bout de huit ans de demandes d’appartements. Et puis, je n’imaginais pas avoir le quart de ce que j’ai ici“, confie-t-elle.

70% d’impôts fonciers en moins

Sa vie de famille, il y a encore quelques mois, c’était une HLM avec une vue imprenable sur les poubelles, un cauchemar pour Gabriella, 11 ans. Elle souffre d’une malformation gastrique et de troubles respiratoires importants. Il y avait donc urgence à trouver un appartement de plain-pied, sain, pratique, mais souvent inabordable, surtout sur la Côte d’Azur. Anne-Laure n’aurait pas pu se le permettre sans la générosité d’Anne-Marie et de Guy. Ils sont des propriétaires solidaires et ont confié leur bien à “Habitat et humanisme“, une sorte d’agence immobilière à vocation sociale qui s’occupe de tout.
 
Les propriétaires acceptent un loyer bien en deçà des prix du marché et en contrepartie, ils paient 70% d’impôts fonciers en moins sur ce bien. Une compensation qui compte, mais qui n’est pas le moteur de ces retraités aisés. Leur démarche est avant tout solidaire.
Le JT
Les autres sujets du JT