Copropriétés : gérées comme des entreprises ?

En France, le gouvernement s'apprête à révolutionner la gestion des grosses copropriétés. Les décisions importantes et coûteuses seraient prises en petit comité.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans les grandes copropriétés comme celles-ci à Lyon, se mettre d'accord sur des travaux n'est pas chose facile. Pour accélérer les prises de décision, le gouvernement veut simplifier les règles de copropriété. Pour l'instant, l'assemblée générale des propriétaires élit un conseil qui n'assure que la gestion de l'immeuble avec le syndic. Chaque prise de décision se fait en assemblée générale. L'idée de la réforme : transférer ce pouvoir de décision au conseil, seules quelques personnes voteraient les travaux et pourraient contraindre les autres à les financer.

Risquer d'imposer des charges supplémentaires

Une mauvaise idée pour cette copropriétaire, membre élue d'un conseil syndical. Ici, les travaux coûteront entre 12 000 et 16 000 euros par foyer. Un investissement important alors pas question pour cette copropriétaire de ne pas avoir son mot à dire. Et pour les syndics professionnels, il est même risqué d'imposer des charges supplémentaires sans consentement. L'objectif de la réforme : accélérer la rénovation des immeubles vieillissants et éviter que certaines copropriétés ne dépérissent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans le Rhône, un immeuble pensé et occupé par des retraités 
Dans le Rhône, un immeuble pensé et occupé par des retraités  (FRANCE 2)