Hollande : un plan pour l'emploi et la croissance à "deux milliards d'euros"

Le chef de l'Etat a annoncé ce lundi plusieurs mesures pour lutter contre le chômage et accélérer la croissance, lors de ses vœux devant les acteurs de l'entreprise et de l'emploi.

(François Hollande devant les forces économiques © capture d'écran iTélé)
Radio France

Mis à jour le
publié le

François Hollande a précisé ce lundi les contours de son plan pour lutter contre le chômage et relancer la croissance. Il passe notamment par une prime à l'embauche et un plan de formation en faveur des chômeurs. Le chef de l'Etat a évalué l'ensemble du nouveau dispositif à deux milliards d'euros, "financé par des économies, sans prélèvement supplémentaire d'aucune sorte" .

2.000 euros par recrutement

La prime à l'embauche va concerner dès aujourd'hui "toute entreprise de moins de 250 salariés qui recrutera un jeune ou un demandeur d’emploi gagnant entre un et 1,3 fois le SMIC, en CDI ou en CDD de six mois ou plus". Son montant, annoncé le chef de l'Etat, sera de 2.000 euros par an. 

François Hollande précise que cette somme "correspond au reliquat des cotisations patronales une fois pris en compte l’ensemble des allègements de charges, notamment ceux prévus dans le pacte de responsabilité." Le dispositif est prévu pour deux ans, le temps du basculement du CICE en baisse de cotisations de charges. 

 

Vers une baisse définitive de charges

Un peu plus tôt, François Hollande a annoncé sa volonté de transformer le Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) en baisse de charges pour les entreprises.

"Ma volonté, et je l’ai annoncé dès 2014, est de transformer dès que possible le CICE en baisse définitive des cotisations sociales."

Le chef de l'Etat défend cette mesure "pour obtenir de la clarté dans la représentation exacte du prélèvement social pour l’entreprise. C’est ensuite la représentation de la diminution des charges de manière à ce qu’il n’y ait pas de doutes sur l’engagement pris".

Un milliard pour la formation

L'Etat dégagera un milliard d'euros pour le plan de formation de 500.000 chômeurs, a annoncé lundi François Hollande en précisant que "ça n’est pas un artifice pour faire baisser le nombre de demandeurs d’emploi"

Ces formations devraient concerner les secteurs "d’avenir" : le secteur numérique, de l’énergie, des services à la personne, aéronautique, ou le bâtiment. François Hollande demande aux partenaires sociaux de définir les besoins "région par région et branche par branche".

Le plan annoncé par François Hollande comprend aussi des mesures en faveur de l'apprentissage. Enfin le chef de l'Etat a annoncé de nouveaux assoulpissements sur le temps de travail, sans "remettre en cause la durée légale" et par le biais d'accords d'entreprise.  

(Infographie : les annonces sur l'emploi de François Hollande le 18 janvier 2016 © Idé)