Le mouvement des chauffeurs VTC est "vraiment minoritaire" selon le porte-parole d'Uber

Le porte-parole d'Uber estime que la mobilisation des chauffeurs de VTC dimanche matin a été peu suivie. Une quinzaine d'entre eux ont bloqué l'accès à l'aéroport de Roissy. Certains ont ensuite rejoint la porte Maillot.

Les chauffeurs de VTC sont mobilisés depuis jeudi 15 décembre. Ils veulent faire entendre leurs revendications notamment à la société américaine Uber, pour un meilleur salaire et moins de précarité.
Les chauffeurs de VTC sont mobilisés depuis jeudi 15 décembre. Ils veulent faire entendre leurs revendications notamment à la société américaine Uber, pour un meilleur salaire et moins de précarité. (ALAIN JOCARD / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Quelques chauffeurs de VTC se sont à nouveau mobilisés, dimanche 18 décembre dans la matinée, en région parisienne. Pour le porte-parole d'Uber, Grégoire Kopp, cette mobilisation émane de "deux associations tout à fait minoritaires, qui ont annoncé être 3 000 dans la rue, pour finalement être 200 le premier jour, et à peine une centaine vendredi, sur un total de 22 000 chauffeurs de VTC, donc c'est vraiment minoritaire." Le porte-parole de la société juge que les "associations sérieuses sont en train de discuter."

"C'est ensemble qu'on va pouvoir améliorer le chiffre d'affaires des indépendants et également faire baisser leurs charges" a-t-il poursuivi. Selon lui, "cela fait plus de 50 ans que les travailleurs indépendants font figure de parents pauvres de la protection sociale". Uber est prêt à faire beaucoup de choses pour "améliorer le statut et la situation des travailleurs indépendants" assure Grégoire Kopp.

"Uber est prêt à faire beaucoup de choses pour améliorer la situation des travailleurs indépendants" selon son porte-parole

00:00-00:00

audio
vidéo