La tour Eiffel fermée pour le deuxième jour consécutif en raison d'une grève

La CGT dénonce le manque de dialogue avec la direction et "l'absence délibérée de transparence sur les décisions stratégiques".

Vue aérienne de la tour Eiffel, à Paris, prise le 11 janvier 2015.
Vue aérienne de la tour Eiffel, à Paris, prise le 11 janvier 2015. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La tour Eiffel ne reçoit aucun visiteur pour le deuxième jour consécutif. La grève à l'appel de la CGT et FO a été reconduite, mercredi 14 décembre, par le personnel du célèbre édifice parisien. "La grève a été reconduite en assemblée générale de l'équipe de jour, a indiqué la CGT, la tour reste fermée jusqu'à nouvel ordre."

Les grévistes dénoncent notamment "l'infécondité du dialogue social avec [leur] direction et l'absence délibérée de transparence sur les décisions stratégiques" à venir. Ils évoquent notamment une "inquiétude" portant sur une prochaine campagne de peinture (la tour doit être régulièrement repeinte), sur laquelle ils affirment n'avoir pas été informés et qui, selon eux, pourrait présenter des risques pour les salariés.

"Il y a un gros mécontentement"

La "direction n'a pas accepté de nous recevoir" mardi, a indiqué le responsable CGT Denis Vavassori, "il y a un gros mécontentement". Une nouvelle assemblée générale devait avoir lieu mercredi en fin d'après-midi avec l'équipe de nuit. 

La direction de la Sete (Société d'exploitation de la tour Eiffel) a pour sa part évoqué une rencontre dans la matinée avant un comité d'entreprise prévu de longue date. Dans un communiqué, elle "regrette la poursuite de la fermeture de la tour Eiffel au public", et elle "présente ses excuses à l'ensemble de ses visiteurs".