Routiers : polémique sur les primes

Les routiers n'entendent pas abandonner leur mobilisation contre la réforme du Code du travail. Leurs représentants ont claqué la porte du ministère des Transports. Selon les organisations syndicales, les ordonnances de la loi travail remettent en cause les primes jusqu'ici garanties par la convention collective.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les syndicats de routiers se disent effarés : en pleine réunion au ministère des Transports hier soir, jeudi 28 septembre, ils expliquent avoir découvert un nouvel effet des ordonnances sur le Code du travail. Leurs frais de route, des primes qu'ils touchent pour des nuits passées dans leur camion ou les repas, seront selon eux remis en cause. "C'est plus de 1 000 euros qui est sont jeu pour certains conducteurs routiers qui partent sur l'ensemble de la semaine", explique Jérôme Vérité, secrétaire général CGT Transports.

Appel à la grève le 10 octobre

Jusqu'à présent, ces primes sont fixées par une convention collective. Les syndicats craignent qu'elles puissent à l'avenir être négociées à la baisse entreprise par entreprise. Les organisations patronales assurent que ces primes ne seront pas remises en cause. Malgré cela, la CFDT et la CFTC appellent à nouveau à la grève pour le 10 octobre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un routier gréviste, à Carquefou, près de Nantes (Loire-Atlantique), le 18 mai 2016.
Un routier gréviste, à Carquefou, près de Nantes (Loire-Atlantique), le 18 mai 2016. (STEPHANE MAHE / REUTERS)