Pénurie de carburant : le point sur la situation

Si aucun dépôt de carburant n'est à l'arrêt, la surconsommation d'essence par les usagers crée une pénurie, notamment en Île-de-France.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Mercredi 31 mai, alors que la grève des transporteurs de carburant entre dans sa deuxième semaine et que les syndicats vont rencontrer le gouvernement, aucun dépôt d'essence n'est totalement bloqué, mais "des barrages filtrants [ont été mis en place] autour de six dépôts en région parisienne", explique Laurent Desbonnets. Distribution de tracts et camions ralentis : une cinquantaine de grévistes perturberaient ces six dépôts sur les 200 que compte l'Hexagone.

La peur de la pénurie crée la pénurie

Si les stations-service sont perturbées, c'est à cause de "l'énorme surconsommation" des usagers, selon les industriels. "Les automobilistes remplissent leurs réservoirs", rapporte notre journaliste en plateau, selon qui la consommation est multipliée par deux. "Ce soir, c'est bien la peur d'une pénurie qui par endroits, crée la pénurie".

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne fait le plein de diesel dans une station-service de Brest (Finistère), le 29 mai 2017.
Une personne fait le plein de diesel dans une station-service de Brest (Finistère), le 29 mai 2017. (FRED TANNEAU / AFP)