Grève des médecins

Les médecins sont en colère. Et déterminés à se faire entendre. Ils ont déposé plusieurs préavis de grève pour les fêtes de fin d'année. 

Les urgentistes ont lancé le mouvement lundi 22 décembre. A l'origine de la grève, l'Association des médecins urgentistes de France (Amuf) réclame, conformément à la législation européenne, la réduction de leur temps de travail à 48 heures hebdomadaires maximum, contre une soixantaine actuellement. Et elle exige la rémunération des heures supplémentaires entre 39 et 48 heures.

Les médecins généralistes, eux, ont lancé un préavis du 23 au 31 décembre. Les médecins spécialistes sont invités à fermer leur cabinet à partir du 24 décembre. Ils réclament une revalorisation de leur consultation (de 23 à 25 euros pour les généralistes), et s'opposent au projet de loi santé de Marisol Touraine, notamment à la généralisation d'ici à 2017 du tiers payant (dispense d'avances de frais).

1234