VIDEO. Procès à Dax du "faucheur de chaises" Jon Palais : les soutiens sont venus nombreux

Le militant était jugé lundi pour "vol en réunion" de 14 chaises dans une agence BNP Paribas à Paris, en octobre 2015, et encourt une peine de cinq ans de prison et de 75 000 euros d'amende.

Voir la vidéo
FRANCE TELEVISIONS
avatar
franceinfo avec AFP et ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les soutiens étaient nombreux ce lundi 9 janvier pour le procès du militant altermondialiste Jon Palais, jugé à Dax (Landes) comme "faucheur de chaises" dans une agence de la BNP. Ses avocates étaient présentes : l'ex-magistrate et ex-candidate écologiste à l'élection présidentielle Eva Joly et sa fille, Caroline Joly, mais également Yannick Jadot, candidat d'EELV à l'élection présidentielle et le député européen José Bové.

Le parquet a requis lundi une "dispense de peine" à l'encontre de Jon Palais. La décision a été mise en délibéré jusqu'au 23 janvier. Le militant landais était jugé pour "vol en réunion" de 14 chaises dans une agence BNP Paribas à Paris, en octobre 2015, et encourt une peine de cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende.

Il s'agit d'un "mouvement pacifiste et bon enfant"

Dans ses réquisitions, le Procureur de la République, Jean-Luc Puyo, a estimé qu'"une dispense de peine" était "de nature à satisfaire la société", car il s'agit d'un "mouvement pacifiste et bon enfant". Et de faire valoir que s'il y a bien eu "emport de chaises", il n'y a "pas d'éléments intentionnels de l'appropriation frauduleuse".

A sa sortie du tribunal, Jon Palais a lancé devant les journalistes et ses sympathisants nombreux, 1 500 selon la police, 2 000 selon les organisateurs : "On a le sentiment que notre démarche d'action civique a été entendue par le procureur", voyant dans la réquisition "un signal fort".

La haie d\'honneur des militants pour l\'arrivée au palais de justice de Dax (Landes) de Jon Palais  accusé de \"faucheur de chaises\", le 9 janvier 2017 
La haie d'honneur des militants pour l'arrivée au palais de justice de Dax (Landes) de Jon Palais  accusé de "faucheur de chaises", le 9 janvier 2017  (MAXPPP)