DIRECT. "Panama Papers" : le FN nie toute implication dans le scandale

C'est la plus grande fuite de documents confidentiels de l'histoire. Elle révèle les noms de criminels, de sportifs, d'hommes d'affaires et de politiques qui ont créé ou utilisé des sociétés offshore. 

Le vice-président du Front national Florian Philippot, lors de la campagne des régionales, le 10 décembre 2015 à Paris. 
Le vice-président du Front national Florian Philippot, lors de la campagne des régionales, le 10 décembre 2015 à Paris.  (STEPHANE ROUPPERT / CITIZENSIDE / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

La justice française ouvre une enquête pour "blanchiment de fraudes fiscales aggravées" après les révélations des "Panama Papers", a annoncé le parquet national financier, lundi 4 avril. Une enquête réalisée par plus de 100 journaux sur quelque 11,5 millions de documents a révélé, dimanche 3 avril, l'existence d'avoirs de 140 responsables politiques ou personnalités de premier plan dissimulés dans des paradis fiscaux.

Florian Philippot, numéro 2 du FN, a assuré sur i-Télé, lundi, que son parti n'était en rien impliqué dans le scandale des "Panama Papers". Frédéric Châtillon, proche de Marine Le Pen, annonce de son côté, sur sa page Facebookqu'il va être épinglé par Le Monde, et devance les accusations en donnant des justifications à ses investissements en Asie.

Parmi les personnalités citées : le président russe, Vladimir Poutine, le patron du foot européen, Michel Platini, aujourd'hui suspendu, le footballeur Lionel Messi et l'ancien ministre français du Budget Jérôme Cahuzac. Au total, un millier de Français sont concernés.

Les documents proviennent du cabinet d'avocats Mossack Fonseca. Ce cabinet panaméen est spécialiste de la domiciliation de sociétés offshore. Son patron a qualifié de "crime" la divulgation de ces documents.

Une pratique pas forcément illégale. Il existe des utilisations légitimes des sociétés offshore. Mais "on se demande à chaque fois pourquoi ces personnalités ont voulu se dissimuler derrière une société offshore. C'est bizarre, la plupart des gens qu'on a interrogés n'ont pas voulu nous répondre", affirme Elise Lucet, présentatrice de "Cash Investigation".

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#PANAMAPAPERS

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PANAMAPAPERS

13h05 : Le Kremlin riposte avec virulence après les révélations. Selon lui, l'enquête sur les paradis fiscaux a été faite par des "anciens de la CIA, du département d'Etat". Vladimir Poutine est la "cible principale" de l'enquête journalistique. Et il n'y a "rien de concret ou de nouveau" sur le président russe. Des noms de son entourage apparaissent dans les documents.

12h50 : Faut-il publier les noms de tous les détenteurs de comptes ou de sociétés dans les paradis fiscaux ? C'est la question du Grand Soir 3. Pour y répondre, c'est par ici.

12h45 : @Anonyme : De très nombreux noms sont déjà sortis. En tout, 12 chefs d'Etat, 14 de leurs proches et 38 hommes politiques et hauts fonctionnaires figurent dans la base de données. On y retrouve notamment Jérôme Cahuzac, Lionel Messi, Michel Platini, des proches de Vladimir Poutine...

12h43 : On veut des noms !

12h33 : @anonyme : Non. Le Monde explique pourquoi. La centaine de rédactions du monde entier qui ont mené l'enquête à partir des 11,5 millions de fichiers qu'une source anonyme leur a fournis ont fait le choix de ne pas divulguer ces documents. En particulier parce qu'ils contiennent des informations personnelles, notamment des adresses et des numéros de téléphone. Et aussi parce que leur analyse est complexe.

12h31 : Est-il possible de consulter les documents étudiés ?

12h31 : @anonyme : Ce matin sur France Inter, le directeur du Monde, Jérôme Fenoglio, a indiqué que son quotidien révélerait prochainement "le nom d'un grand parti politique français" impliqué dans le scandale. Léa Salamé, qui l'interrogeait, a ajouté qu'il s'agissait d'un "parti national". Le patron du journal a opiné.

12h16 : Un parti politique français concerné ?

12h11 : Bonjour à tous (et bon appétit si vous passez à table) ! Nous allons suivre ensemble l'actualité de cet après-midi. A commencer par les conséquences des et à la déclaration de François Hollande sur le sujet.



12h09 : Voici l'essentiel de l'actualité à la mi-journée :

C'est une énorme enquête internationale : 11,5 millions de documents révèlent les avoirs de 140 responsables politiques et personnalités dans des paradis fiscaux. Le cercle rapproché du président russe, Vladimir Poutine, les footballeurs Michel Platini et Lionel Messi, ou encore le Premier ministre islandais sont concernés. La liste est là. Comment les "Panama Papers" ont-ils vu le jour ? Réponse ici. Et vous verrez ici les conséquences de ce scandale.

François Hollande a assuré que ces révélations sur ce scandale d'évasion fiscale donneraient lieu en France à des "enquêtes" fiscales et des "procédures judiciaires".


L'ancien maire de La Faute-sur-Mer, René Marratier, a été condamné par la cour d'appel de Poitiers à deux ans de prison avec sursis pour ses responsabilités lors du passage de la tempête Xynthia, en 2010 dans la station balnéaire vendéenne. Vingt-neuf habitants avaient trouvé la mort.

Les renvois de réfugiés de Grèce vers la Turquie ont commencé dans le cadre du plan controversé mis en place par l'Union européenne pour fermer la principale voie d'accès des migrants vers l'Europe.

Avec 75% des suffrages, le nom "Grand Est" a été plébiscité par les internautes appelés à se prononcer sur le nom de la nouvelle grande région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.

11h55 : L'argent caché des chefs d'Etat - A la une de l'édition spéciale du Monde sur les #PanamaPapers

11h56 : "L'argent caché des chefs d'Etat" fait la une du Monde avec l'enquête planétaire réalisée par une centaine de journaux sur 11,5 millions de documents qui a révélé des avoirs dans les paradis fiscaux de 140 responsables politiques ou personnalités de premier plan. Poutine, Assad, Bouteflika, Mohammed VI et le Premier ministre islandais sont notamment concernés.

11h26 : "C'est une bonne nouvelle que nous ayons eu connaissance de ces révélations car cela nous fera de nouvelles rentrées fiscales. Je remercie les lanceurs d'alerte et la presse qui s'en est saisie."

François Hollande réagit à l'enquête "Panama Papers".

10h00 : D'où viennent les documents sur lesquels est basée l'enquête ? Que contiennent-ils ? Qui a travaillé dessus ? Qui sont les chefs d'Etat, hommes d'affaires et célébrités qui ont caché leurs avoirs dans des paradis fiscaux ? Voici les réponses de francetv info.

09h47 : Aujourd'hui en #Islande, questions au gouvernement agitées à prévoir à 17h et manif pour réclamer sa démission à 19h #panamapapers

09h51 : Le Premier ministre islandais, mis en cause dans l'enquête internationale sur les avoirs de hauts dirigeants dans des paradis fiscaux, affronte cette semaine une manifestation à Reykjavik et un vote de défiance au Parlement.