Île-de-France : la lutte contre les marchands de sommeil

Pour lutter contre les marchands de sommeil, de plus en plus présents en banlieue, le département de Seine-Saint-Denis compte agir avec le soutien de la région.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le phénomène des marchands de sommeil se répand en banlieue parisienne. Dans cette ville de banlieue au nord de Paris, Marianna et ses deux enfants ont vécu trois ans et demi dans le grenier de ce pavillon. Cinquante mètres carrés pour 750 euros hors charges sans contrat de location et dans des conditions très difficiles. Selon elle, il y aurait au moins six appartements dans ce pavillon prévu pour une ou deux familles seulement.

1 % des maisons en Seine-Saint-Denis

Des logements individuels transformés en petits immeubles, le plus souvent illégalement, comme ces dortoirs filmés il y a quatre ans où s'entassent des familles entières souvent en échange de loyers exorbitants et dans des conditions insalubres. Ce phénomène touche de plus en plus de villes de banlieue parisienne. En Seine-Saint-Denis, une maison sur cent serait concernée. L'une des pistes envisagées : que les communes achètent ces pavillons quand ils sont à vendre pour éloigner les propriétaires malhonnêtes. Une mesure estimée à 20 millions d'euros qui pourrait être financée par la région Île-de-France

Le JT
Les autres sujets du JT
Île-de-France : la lutte contre les marchands de sommeil
Île-de-France : la lutte contre les marchands de sommeil (France 3)