VIDEO. En visite à l'usine Whirlpool d'Amiens, Emmanuel Macron est interpellé par François Ruffin

Le député de La France insoumise, élu de la circonscription où se trouve l'usine, a évoqué avec le président le sort des intérimaires du site, qui ne sont pas concernés par le projet de reprise.

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Alors qu'il revenait à l'usine Whirlpool d'Amiens (Somme), où il avait effectué une visite remarquée dans l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron a croisé une vieille connaissance : François Ruffin. Le journaliste, devenu député (La France insoumise) de la circonscription, est venu l'interpeller au sujet de la situation des intérimaires de l'usine. Entre les deux hommes, opposés politiquement, l'échange a été cordial.

Le projet de reprise de l'usine, qui prévoit de conserver 277 salariés, est une bonne nouvelle pour les 300 personnes employées en CDI sur le site, mais moins pour les 250 intérimaires en quasi-temps plein, qui vont perdre leur emploi. Lors de sa visite, avant de croiser François Ruffin, Emmanuel Macron a discuté de cette situation avec deux de ces intérimaires.

Voir la vidéo

Le propos de François Ruffin était de demander un recensement de ces intérimaires, afin de faciliter leur suivi après leur départ de l'usine, et éventuellement leur réembauche sur le site. "Qu'ils soient privilégiés dans les embauches à venir si le site se développe, oui", a acquiescé Emmanuel Macron. Il s'est en revanche opposé à une action juridique contre le plan social par les intérimaires, qui pourrait faire capoter la reprise.

Emmanuel Macron fait face au député France insoumise François Ruffin à l\'usine Whirlpool d\'Amiens, le 3 octobre 2017.
Emmanuel Macron fait face au député France insoumise François Ruffin à l'usine Whirlpool d'Amiens, le 3 octobre 2017. (FRANCEINFO)