VIDEO. Un an après, les ex-Pilpa savourent leur glace au parfum solidarité

Leur Scop, située à Carcassonne (Aude), dépasse les estimations les plus optimistes, avec un chiffre d'affaires de 750 000 euros en 2014.

Voir la vidéo
I. DELION, D. BREYSSE - FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils voulaient sauver leur emploi en fabriquant des crèmes glacées de qualité. Et leur pari est réussi. Un an après avoir repris leur usine, les salariés de la Fabrique du Sud, à Carcassonne (Aude) savourent leur succès, que saluera François Hollande lors d'une visite, mardi 19 mai. "La Belle Aude, une glace aussi bonne que notre histoire est belle", peut-on lire à l'entrée de la société coopérative et participative (Scop), créée il y a un an sur les cendres du fabricant de crème glacée Pilpa.

Le groupe Pilpa, racheté fin 2011 par le géant britannique de la glace R&R Ice Cream, empoyait 124 salariés à Carcassonne lorsque sa fermeture a été décidée, peu de temps après.

Les glaces La Belle Aude ont séduit les consommateurs

Dix-neuf de ses anciens salariés ont alors décidé d'unir leur force pour fabriquer des glaces artisanales, élaborées "avec des produits locaux de qualité", tout "en respectant les règles de l'économie sociale et solidaire", se souvient Christophe Barbier, aujourd'hui président du conseil d'administration de la Scop. Les glaces La Belle Aude sont nées.

Un an seulement après leur arrivée dans les bacs des grandes surfaces de l'Aude, les glaces La Belle Aude ont séduit les consommateurs. La Scop a enregistré un chiffre d'affaires de 750 000 euros en 2014, dépassant les estimations les plus optimistes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les glaces La Belle Aude, de la Scop La Fabrique du Sud, à Carcassonne (Aude), le 16 avril 2014.
Les glaces La Belle Aude, de la Scop La Fabrique du Sud, à Carcassonne (Aude), le 16 avril 2014. (MAXPPP)