Entre 700 personnes, selon la police, et 800 selon la CFDT, ont manifesté samedi 23 juin à Châteaulin (Finistère) pour exprimer leur inquiétude face aux menaces qui pèsent sur le groupe volailler Doux. Le groupe Doux a été placé le 1er juin en redressement judiciaire et mis en vente.

Le groupe emploie 3400 salariés et fait travailler entre 700 et 800 éleveurs.Plusieurs candidats au rachat sont sur les rangs, mais les principaux intervenants dans ce dossier réclament une cession globale et non un démantèlement du groupe.

Entre 700 personnes, selon la police, et 800 selon la CFDT, ont manifesté samedi 23 juin 2012 à Châteaulin (Finistère) pour exprimer leur inquiétude face aux menaces qui pèsent sur le groupe volailler Doux.
Entre 700 personnes, selon la police, et 800 selon la CFDT, ont manifesté samedi 23 juin 2012 à Châteaulin (Finistère) pour exprimer leur inquiétude face aux menaces qui pèsent sur le groupe volailler Doux. (FRED TANNEAU / AFP)