VIDEO. Les petites entreprises n'arrivent plus à faire face à la concurrence étrangère

Face à la concurrence des pays d'Europe centrale, les petites structures accusent le coup. Exemple d'une entreprise picarde de transport routier.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Cette entreprise de transport routier de Picardie souffre de la concurrence des pays d'Europe centrale. Aujourd'hui, la société possède quinze camions et emploie quinze chauffeurs. Ils étaient deux fois plus nombreux il y a trois ans. Dominique Durand, patron de l'entreprise, assure lui-même des livraisons trois jours et demi par semaine : "J'ai remplacé un employé pour économiser un salaire. On a des marges qui sont de plus en plus réduites, donc il faut économiser à tout prix."

"Les pays de l'Est roulent au tarif d'il y a trente ans"

Ses salariés sillonnent la France 24 heures sur 24 pour un salaire de 1 700 euros nets par mois. Beaucoup moins qu'il y a quelques années. La raison : la concurrence de plus en plus forte des pays d'Europe centrale, comme la Pologne, la République tchèque, la Roumanie, la Lituanie. Cette concurrence étrangère fait très mal aux comptes de l'entreprise. Le planning est de moins en moins chargé : "En deux ans de temps, on a perdu près de 40% de nos clients. Ils sont partis vers la concurrence étrangère, moins chère. Les pays de l'Est roulent au tarif qu'on appliquait il y a trente ans. On a trente ans d'écart avec eux", explique Dominique Durand au micro de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT