A quelques jours du sommet de Rio sur le développement durable, la filière hydrolienne française se cherche et surtout recherche des financements. Cette énergie du futur qui puise ses forces au fond de l'océan fait ses premiers pas en France. L'idée est séduisante, mais complexe.

D'impressionnantes turbines installées à 35 mètres au fond de l'océan constituent le site expérimental des Côtes-d'Armor. Cette centrale électrique devrait fournir de l'électricité pour 2 000 personnes, selon EDF. D'autres tests pour des capacités moindres sont menés par des ingénieurs isolés ou des sociétés privées. Ces énergies marines sont prometteuses, mais nécessitent de lourds investissements industriels.

La Direction des Chantiers Navals (DCNS) installe ue turbine sous-marine pour EDF le 21 juillet 2011 à Brest (Bretagne)
La Direction des Chantiers Navals (DCNS) installe ue turbine sous-marine pour EDF le 21 juillet 2011 à Brest (Bretagne) (FRED TANNEAU / DCNS)