Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Complément d'enquête. Rémunération des patrons : Carlos Ghosn attaqué par les actionnaires de Renault

Le patron de Renault a été critiqué en public lors de la dernière assemblée générale des actionnaires à propos de sa rémunération de 15 millions d’euros pour 2016… Extrait du magazine "Complément d’enquête" du 1er septembre.

Voir la vidéo
COMPLÉMENT D'ENQUÊTE/FRANCE 2
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La polémique est née à Paris le 29 avril 2016. Ce jour-là, Carlos Ghosn préside l’assemblée générale des actionnaires de Renault. Comme chaque année, le PDG doit faire valider ses choix stratégiques devant 500 investisseurs. D’habitude, c’est une formalité…

Un homme va s’attaquer frontalement au patron de Renault-Nissan et à ses 15 millions d’euros de salaire prévus pour 2016. "Ce manque à l’exemplarité est inacceptable. Vous avez d’immenses qualités, mais celle-là, vous ne l’avez pas", dit au micro Pierre-Henri Leroy, qui conseille depuis vingt ans une partie des actionnaires de la firme au losange.

"15 millions d’euros, cela nous paraît assez anormal…"

Ce consultant, dont les clients possèdent 15% du groupe, mène la fronde en public parce que les revenus de Carlos Ghosn ont été multipliés par six au cours des dix dernières années. Pierre-Henri Leroy se dit choqué par le montant de cette rémunération.

"A 15 millions, on est déjà à 750 Smic. C’est absolument astronomique pour quelqu’un qui n’a pas créé l’entreprise. Ce sont des employés, des intendants du domaine… Alors, l’intendant, franchement, avec 5 millions d’euros, il est déjà très content… 15 millions d’euros, cela nous paraît effectivement assez anormal", explique-t-il.

Extrait de "Carlos Ghosn : un patron en or", un reportage diffusé dans "Complément d'enquête" le 1er septembre 2016.

Complément d'enquête. Extrait Carlos Ghosn (asemblée actionnaires)
Complément d'enquête. Extrait Carlos Ghosn (asemblée actionnaires) (COMPLÉMENT D'ENQUÊTE/FRANCE 2)