Un colis circule sur une chaîne dans un entrepôt d'Amazon, à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), le 13 décembre 2012.
Un colis circule sur une chaîne dans un entrepôt d'Amazon, à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), le 13 décembre 2012. (PHILIPPE MERLE / AFP)

Les sénateurs ont adopté, mercredi 8 janvier, en première lecture, une proposition de loi destinée à empêcher les sites de vente en ligne comme Amazon de cumuler la gratuité des frais de port du livre avec la remise autorisée de 5%. Le texte a été voté à l'unanimité au Sénat et doit à présent repasser à l'Assemblée, où droite et gauche s'étaient déjà unies pour adopter le texte.

La proposition de loi, déposée par des députés UMP, ne contient qu'un article : celui-ci insère dans la loi Lang de 1981 sur le prix unique du livre un alinéa stipulant que, dans le cas d'un livre expédié à l'acheteur, le vendeur ne peut cumuler à la fois le rabais autorisé de 5% et la gratuité des frais de port.

Cette loi est très attendue par les libraires traditionnels, dont la situation financière est généralement délicate. Ils dénoncent le "dumping" d'Amazon en matière de gratuité des frais de port.