Quatorze magasins des enseignes de bricolage Castorama et Leroy Merlin ont ouvert leurs portes, dimanche 29 septembre en Ile-de-France, bravant ainsi une décision de justice leur imposant une fermeture dominicale. L'initiative a été condamnée par le gouvernement qui, embarrassé, se dit toutefois ouvert à des aménagements. La question du travail dominical fait aussi débat dans le reste de l'Europe. 

Chez les Britanniques, le dimanche est un jour comme les autres. Mais seulement depuis 1994. Outre-Manche, il n'y a pas de repos dominical. Les magasins sont ouverts, les salariés ne sont toutefois pas obligés de travailler. En Allemagne, le dimanche est un jour de repos et il y a très peu de magasins ouverts à Berlin. Un choix qui satisfait les Allemands : 73% d'entre eux s'opposent au travail dominical.

Et dans la très catholique Italie, les choses changent. Les centres commerciaux sont désormais ouverts 7 jours sur 7 et les salariés s'organisent. Le travail dominical ne fait pas l'unanimité. Une loi est à l'étude pour mieux le règlementer.

Des passants sur Oxford Street à Londres (Royaume-Uni), le 7 août 2013.
Des passants sur Oxford Street à Londres (Royaume-Uni), le 7 août 2013. (ANDREW COWIE / AFP)