Travail dominical à la Fnac : trois syndicats majoritaires mettent leur veto

Selon eux, la base du volontariat ne serait pas toujours respectée. France 3 fait le point sur la situation.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

À peine signé, déjà bloqué. L'accord sur le travail le dimanche à la Fnac risque de ne pas être appliqué. Trois syndicats majoritaires n'en veulent pas. Leur argument ? Lors des dernières ouvertures exceptionnelles le dimanche, de nombreux salariés ne souhaitaient pas travailler.

Dernier espoir

La direction avait pourtant consenti des efforts pour convaincre. Salaire triplé 12 dimanches dans l'année, les 40 autres dimanches payés double. À cela s'ajoutent plusieurs avantages : des frais de taxi payés et la garde des enfants prise en charge jusqu'à 100 euros. Pas de jours de récupération prévus, mais la garantie de deux jours de repos consécutifs chaque semaine. Des conditions qui pourtant avaient convaincu trois autres syndicats minoritaires de signer cet accord hier, mardi 19 janvier. Dernier espoir de sortir de ce bras de fer pour la direction : que les salariés demandent aux syndicats réfractaires de revoir leur position. Ils ont trois mois pour le faire.

Le JT
Les autres sujets du JT
l\'enseigne de la Fnac, à La Defense, le 26 février 2014.
l'enseigne de la Fnac, à La Defense, le 26 février 2014. (ERIC PIERMONT / AFP)