Travail : au Danemark, c'est la négociation qui prime

En écho à la réforme sur le Code du Travail en France, France 2 s'est intéressé au cas du Danemark où la législation est minimale.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

C'est un pays où il n'y a pas de Code du travail. Au Danemark, l'État ne décide de rien et le revendique. Tout se négocie entre syndicats et patronat. Une équipe de France 2 a pu le constater dans une entreprise de fabrication de pièces de moteur. Le délégué syndical estime que le temps de travail n'est pas adapté et le dit ouvertement au directeur de la production. Ce dernier l'écoute et promet de mieux organiser l'activité. Et cette simple discussion se produit toute l'année. 

Des syndicats très puissants

Pour négocier, les délégués syndicaux et la direction suivent un cadre précis, un livre de 300 pages accepté à l'échelle nationale, après une discussion entre le patronat et le principal syndicat danois, et ce pour une durée de trois ans. Si le dialogue social est si efficace, c'est aussi parce que les syndicats sont très puissants. Près de 68% des salariés danois y adhèrent, un record en Europe. En France, c'est 7,5%.

Le JT
Les autres sujets du JT