États-Unis : les grands patrons taxés à Portland

La fronde grandit contre l'envolée des salaires des patrons. Portland passe à l'action en appliquant une surtaxe lorsque les rémunérations des patrons sont cent fois supérieures à celles des salariés.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Portland, capitale de l'Oregon, un État dont les résultats économiques sont parmi les meilleurs des États-Unis. Le taux de chômage est de 4% et il compte un nombre de millionnaires en augmentation. David Zaslav, patron d'une chaîne de télévision, gagne 150 millions d'euros par an. C'est 29 millions pour Steve Hales, patron d'une chaîne de fast-food. Dans les deux cas, ce n'est pas tant les montants qui choquent, mais l'écart de salaires avec leurs employés. 

Une loi pour réduire les écarts de rémunération

"C'est injuste qu'un travailleur paie proportionnellement plus d'impôts qu'une entreprise", se désole une femme. Steve Novick, conseiller à la mairie de Portland, a donc imaginé une loi destinée à réduire ces écarts de rémunération. Il s'est directement inspiré des thèses défendues par Thomas Piketty dans son livre "Capital". Si un patron gagne plus de 100 fois le salaire médian de son entreprise, il devra payer 10% d'impôts de plus à la ville et 25% de plus s'il gagne plus de 250 fois le salaire médian de sa société. 
Le JT
Les autres sujets du JT
La fronde grandit contre l\'envolée des salaires des patrons. Portland passe à l\'action en appliquant une surtaxe lorsque les rémunérations des patrons sont cent fois supérieures à celles des salariés.
La fronde grandit contre l'envolée des salaires des patrons. Portland passe à l'action en appliquant une surtaxe lorsque les rémunérations des patrons sont cent fois supérieures à celles des salariés. (FRANCE 2)