Saint-Mamet : un renouveau qui porte ses fruits

Un an après avoir frôlé la faillite, la PME française de fruits en conserve affiche une bonne santé économique. Les explications de France 2.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Nouveau goût, nouvelle texture, nouveaux emballages : un an après avoir frôlé la faillite, le géant français des fruits en conserve retrouve des couleurs. Dans les rayons des grandes surfaces, le nouveau Saint-Mamet ne passe pas inaperçu. "Ça attire l’œil, ça donne envie", explique un homme.

Un million d'euros de rentabilité

En un an, 60 nouveaux produits ont déjà été lancés sur le marché. Car l'entreprise française de fruits en conserve revient de loin. Avant son rachat il y un an, ses comptes étaient dans le rouge. Elle perdait trois millions d'euros. En quelques mois, la nouvelle équipe dirigeante venue de grandes firmes de l'agroalimentaire a inversé la vapeur. La PME affiche déjà une rentabilité d'un million d'euros. L'industriel achète aujourd'hui 70% de ses fruits dans des vergers implantés autour de son usine du Gard.

Le JT
Les autres sujets du JT