Quand les entreprises se mettent au troc

Les entreprises mettent sur une plateforme les services ou les biens qu'elles peuvent offrir en échange de compétences.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Le troc n'est plus uniquement un réflexe de particuliers. Les entreprises ont décidé de s'y mettre. Elles proposent leurs services et leurs biens via une plateforme, en échange de compétences. Guillaume Roussel, Fondateur d'Innoviscop, avait besoin de portraits. Pour ce service qui coûte 75 euros, il ne va rien débourser. Il s'est inscrit sur le site d'échanges entre sociétés. "Là on est dans une prestation qui est un bonus, utile pour nous, mais qui n'était pas indispensable au quotidien", explique-t-il.

Une monnaie virtuelle

Le site fonctionne avec une monnaie virtuelle baptisée "barter". Un barter est l'équivalent d'un euro. Pour la séance photo, le studio va cumuler 75 barters sur son compte pour pouvoir à son tour s'offrir un service. "C'est une forme de troc. Le but est de garder notre trésorerie, car en tant que jeune start-up, on a toujours des problèmes de trésorerie. L'idée est de faciliter l'échange en proposant nos services à moindre coût", explique Alexis Caradet, fondateur de "Portrait 2.0".

Le site, né en décembre dernier, a été adopté par 200 entreprises dans toute la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
L'Assemblée nationale a voté le renforcement de la présence des femmes dans les instances dirigeantes des grandes entreprises, jeudi 26 juin 2014.
L'Assemblée nationale a voté le renforcement de la présence des femmes dans les instances dirigeantes des grandes entreprises, jeudi 26 juin 2014. (MAXPPP)