Elles ont bien "été consommées" dans les cafétérias françaises d'Ikea. Un peu plus de 6 000 "portions" de tartes au chocolat potentiellement exposées à une contamination fécale ont été commercialisées en France par le géant suédois de l'ameublement. C'est ce qu'a indiqué la Direction générale de la concurrence, la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), jeudi 7 mars.

La DGCCRF ne peut en revanche pas donner de précision sur les dates de consommation. Elle souligne que des analyses sont "encore en cours" pour déterminer s'il y a eu contamination ou pas. Selon la répression des fraudes, ces bactéries coliformes, généralement témoins d'une contamination fécale, "ne deviennent pathogènes qu'à partir qu'un seuil très élevé""Ce seuil n'était a priori, selon Ikea, pas atteint pour les produits concernés en France", rapporte-t-elle.

La veille, la DGCCRF avait indiqué que deux "lots" de "chokladkrokant" "ayant présenté des problèmes d'hygiène" avaient été commercialisés en France, sans toutefois pouvoir préciser la quantité que cela représentait. La DGCCRF avait également prévenu que ces lots "n'étaient plus disponibles sur le marché français" et que les "prélèvements" avaient été faits "sur d'autres lots de ces produits". Ikea, déjà empêtré dans le scandale de la viande de cheval avec ses boulettes de viande, a annoncé mardi qu'il retirait ces gâteaux de ses cafétérias dans 23 pays.