Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Crash de l'avion de l'ex-PDG de Total : le témoignage du principal accusé pour "Complément d'enquête"

Le procès des responsables présumés de la mort de Christophe de Margerie, PDG de Total disparu dans un crash à Moscou en 2014, vient de s'achever. "Complément d'enquête" avait rencontré le principal accusé, le conducteur du chasse-neige de l'aéroport de Vnoukovo entré en collision avec le Falcon du patron français. Extrait.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le procès des responsables présumés de la mort de Christophe de Margerie, PDG de Total disparu lors du crash de son avion privé à Moscou en 2014, s'est achevé en juillet 2017. Le principal accusé était un conducteur de chasse-neige de l'aéroport de Vnoukovo, entré en collision avec le Falcon du patron français au moment de son décollage. "Complément d'enquête" l'avait rencontré il y a un an, à l'occasion d'un portrait de l'atypique patron du CAC 40. Extrait.

Au procès, Vladimir Martynenko, un employé de 60 ans, a plaidé coupable. Selon les autorités, il était en état d'ivresse au moment de l'accident, avec un taux d'alcoolémie de 0,6 g/l. Dans le récit qu'il fait à Jean-Karl Lambert, il se voit d'abord comme un miraculé. Mais la disparition brutale de Christophe de Margerie lors d'une visite à Moscou est propice à toutes les théories du complot... 

Un assassinat déguisé en accident ?

Celui que Vladimir Poutine considérait comme un "grand ami de la Russie" s'opposait ouvertement aux sanctions économiques après l'annexion de la Crimée. Aurait-il été éliminé par la CIA dans un assassinat maquillé en accident ? L'ouvrier sans histoire et proche de la retraite aurait-il pris part à une machination ? 

Que répond le principal accusé à ces questions ? Vladimir Martynenko dit avoir été passé au détecteur de mensonge par le FSB (les services secrets russes), et ses relevés de comptes épluchés par les enquêteurs. Il assure n'être jamais sorti de Russie et n'avoir jamais entendu parler de Christophe de Margerie avant la catastrophe...

Le 7 juillet 2017, Martynenko a été reconnu coupable et condamné par un tribunal moscovite. Toutefois, amnistié par les autorités russes (en 2015, en l'honneur des 70 ans de la victoire russe sur l'Allemagne nazie), il est dispensé de peine. 

Extrait de "De Margerie : l'énigme Total", un hors-série de "Complément d'enquête".

Vladimir Martynenko, principal accusé dans l\'affaire de la mort de Christophe de Margerie (\"Complément d\'enquête\")
Vladimir Martynenko, principal accusé dans l'affaire de la mort de Christophe de Margerie ("Complément d'enquête") (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)