Monoprix taxé de racisme pour ses emballages de chocolats

La polémique a enflé sur Twitter. L'enseigne s'est excusée.

Ces emballages de tablettes de chocolat de la gamme Monoprix Gourmet sont taxés de racisme.
Ces emballages de tablettes de chocolat de la gamme Monoprix Gourmet sont taxés de racisme. (@FEYZBELHA / TWITTER)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un homme noir pour illustrer une tablette de chocolat noir. Une femme à la peau un peu plus claire sur celle du chocolat au lait. Et pour celle du chocolat blanc... des carrés de chocolat blanc. Les photos d'illustration utilisées par Monoprix sur les nouveaux emballages de ses tablettes de chocolat de la gamme Gourmet ont fait polémique, mercredi 13 mai, sur Twitter.

Beaucoup de "twittos" ont relayé la photo de ces visuels, dénonçant un "racisme ordinaire" digne du "bon vieux temps des colonies".

Et pourquoi pas du "chocolat de couleur" ou un albinos ?

D'autres ont ironisé, suggérant de parler de "chocolat de couleur" plutôt que de chocolat noir, proposant à Monoprix de mettre une photo d'albinos - celle du musicien et chanteur malien Salif Keïta par exemple - sur son emballage de chocolat blanc pour rester dans le thème et moquant - dans un jeu de mots - une marque qui n'a rien "dans la cabosse".

Et d'abord on ne dit pas "chocolat noir", mais chocolat de couleur. #Monoprix https://t.co/8VqLrsOwpB

— Trollmetz (@gashmetrope) May 15, 2015

L'enseigne n'avait "aucune intention de heurter"

Interpellé par de nombreux internautes, le groupe a fini par réagir. Il a présenté ses "excuses", a assuré qu'il n'avait "aucune intention de heurter" et expliqué qu'il était "en train de faire évoluer ce pack".