Ikea France a réduit son impôt de 34,7 millions d'euros en 2010 et 35,6 millions d'euros en 2011.
Ikea France a réduit son impôt de 34,7 millions d'euros en 2010 et 35,6 millions d'euros en 2011. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Des centrales photovoltaïques à la Réunion, un ferry en Nouvelle-Calédonie, des villas et un cable sous-marin à Tahiti... Pour payer moins d'impôts, la filiale France d'Ikea a investi dans les départements d'Outre-mer pour profiter de la loi Girardin, révèle BFM Business jeudi 14 février. Cette niche fiscale permet de déduire de ses impôts les investissements effectués Outre-mer.

Ce n'est pas la seule niche exploitée par le géant du meuble. L'entreprise détient également trois fermes éoliennes dans l'Aisne et l'Indre, profitant ainsi des incitations fiscales liées aux énergies renouvelables. Enfin, une filiale de l'entreprise suédoise détient un Airbus A340 utilisé par Air France.

Au total, ces différentes astuces ont permis à Ikea France de réduire son impôt de 34,7 millions d'euros en 2010 et de 35,6 millions d'euros en 2011.