Il arrive juste derrière les salariés et le milliardaire belge Albert Frère. Le Qatar figure désormais parmi les principaux actionnaires de Total après avoir pris discrètement depuis l'été 2% du capital du groupe français, affirment Les Echos mercredi 14 mars.

Au cours actuel, cette participation - qui n'est pas soumise à une obligation de déclaration car elle est inférieure à 5% - vaut plus de 2 milliards d'euros, ajoute le journal, qui ne précise pas ses sources. Interrogé par l'AFP, le groupe pétrolier a refusé de commenter cette information.

"Je crois que nos entreprises ont besoin aujourd'hui d'investir", a commenté la ministre du Budget et porte-parole du gouvernement, Valérie Pécresse, interrogée sur i-Télé au sujet de cette opération. "Elles ont besoin de capitaux frais. Aujourd'hui, c'est 2% du capital de Total, il ne s'agit pas de prendre un pouvoir de décision sur une très grande entreprise française."

Nombreux investissements qataris en France

Cet investissement est une nouvelle preuve de l'intérêt du riche émirat du Qatar pour la France, après son rachat du club de football Paris Saint-Germain, la reprise des palaces cannois Carlton et parisien Royal Monceau et la razzia sur les droits télévisés de Ligue 1 de foot menée par sa future chaîne de télévision Al Jazeera dédiée au sport en France.

Dans l'industrie, il possède déjà 5,6% du constructeur Vinci, 5% du groupe de services aux collectivités Veolia Environnement et 7,5% du constructeur aéronautique EADS (Airbus). Il est aussi devenu récemment le premier actionnaire du groupe de médias Lagardère, avec 10,1% du capital.