Le patron de PSA explique que ce n'est pas lui qui fixe son salaire

"Comme vous pouvez l'imaginer, ce n'est pas Carlos Tavares qui fixe le salaire de Carlos Tavares", a-t-il déclaré, mercredi, à des journalistes.

Carlos Tavares, patron de PSA Peugeot Citroën, à Paris, le 24 février 2016.
Carlos Tavares, patron de PSA Peugeot Citroën, à Paris, le 24 février 2016. (ERIC PIERMONT / AFP)

Mis à jour le , publié le

Alors que la polémique sur sa rémunération dure depuis plusieurs jours, le président du directoire de PSA Peugeot Citroën, Carlos Tavares, a réagi, mercredi 30 mars. "Comme vous pouvez l'imaginer, ce n'est pas Carlos Tavares qui fixe le salaire de Carlos Tavares", mais le conseil de surveillance de l'entreprise, a-t-il déclaré à des journalistes en marge d'une présentation de nouveaux véhicules utilitaires à l'usine Sevelnord de Hordain (Nord).

Ce salaire reflète en partie l'atteinte des objectifs fixés aux dirigeants de l'entreprise. Or, "je ne participe pas aux discussions qui conduisent à la fixation de ces objectifs", a insisté le dirigeant.

Un salaire de 5,24 millions d'euros en 2015

Le patron du premier groupe automobile français a reçu un salaire de 5,24 millions d'euros en 2015, selon le document de référence de l'entreprise publié vendredi. En 2014, sa rémunération s'était établie à 2,75 millions d'euros.

Cette forte progression est principalement due à l'accroissement de la "part variable" du salaire basée sur l'évolution des résultats. Or, PSA a connu une excellente année 2015, bouclant même en avance son plan de reconstruction.