Le fabricant du BlackBerry est dans le rouge et prend des mesures drastiques pour sortir la tête de l'eau : le groupe canadien Research in Motion (RIM) a annoncé jeudi 28 juin la suppression de 5 000 postes dans le monde d'ici mars 2013. 

Objectif : économiser 1 milliard de dollars. Le groupe a également annoncé qu'il repoussait au premier trimestre 2013 le lancement de son nouveau système d'exploitation BlackBerry, initialement prévu à la fin de l'été.