Ikea dit stop aux squatteurs de nuit dans ses magasins

Depuis quelques mois, des plaisantins s'amusent à s'introduire dans des magasins Ikea en pleine nuit. Si ces squatteurs font le buzz sur internet, l'enseigne d'ameublement condamne leurs actes.

Avec un appareil photo, deux jeunes Belges ont filmé leur nuit au milieu d\'un magasin Ikea.
Avec un appareil photo, deux jeunes Belges ont filmé leur nuit au milieu d'un magasin Ikea. (CAPTURE ECRAN BAKUNA FATATA / YOUTUBE)
logo
Jules de KissfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Tout commence en août dernier avec une vidéo publiée par Florian et Bram, deux Belges de 18 et 19 ans. Les jeunes hommes ont la drôle d'idée de passer toute une nuit dans un magasin Ikea à Gand (Belgique). Appareil photo au poing, le duo se filme pendant cette aventure insolite... sans se douter qu'il va lancer un véritable phénomène.

Ce soir-là, Florian et Bram profitent d'un plat de boulettes de viande à la cafétaria. Puis les choses sérieuses commencent avec la recherche d'une cachette pour échapper à la vigilance des employés du magasin. Reclus dans un placard, ils attendent pendant trois heures que les lieux soient déserts. Accablé par la chaleur et angoissé par le va-et-vient des équipes de nettoyage, Florian reconnaît avoir vécu un moment stressant : "J'avais très peur de faire du bruit, de bouger, de respirer. E je me disais qu'à tout moment, ils pouvaient m'entendre et ouvrir le placard."

Plus de deux millions de vues sur Youtube

Une fois libérés, les deux compères tuent le temps en testant les matelas ou en collant des stickers de leur chaîne Youtube sur certains meubles d'exposition. Vers 5h45, retour dans le placard, le temps que le magasin soit de nouveau ouvert au public. Ils quittent ainsi les lieux incognito. Mais leur anonymat vole rapidement en éclats : vendredi 23 décembre, soit quatre mois plus tard, leur vidéo dépasse les deux millions de vues.

Leur succès a fait des émules. Des imitateurs ont tenté le défi à leur tour. Si les deux Belges s'estiment "honorés" d'avoir lancé une mode à partir d'une "grosse blague", la plaisanterie n'est pas forcément du goût d'Ikea qui se serait bien passé de cette publicité. D'après la police suédoise, les nuitées sauvages se comptent maintenant par centaines dans les magasins du groupe. Un porte-parole de la marque a réagi mercredi 21 décembre.

Nous sommes flattés qu'autant de clients voient en nos magasins un lieu de détente et de bien-être entre amis. Toutefois, nous ne pouvons pas garantir la sécurité en dehors des heures d'ouverture. C'est pourquoi Ikea ne cautionne pas ces manifestations.

un porte-parole d'Ikea

Pas bien méchant, ce buzz vient rappeler que l'enseigne suédoise est confrontée au même type de problème dans ses magasins en Chine, mais en journée. Dans le pays, Ikea a longtemps laissé les clients profiter de la literie exposée pour faire une sieste ou des jouets pour occuper les enfants. En 2015, la marque avait décidé d'interdire ces pratiques.