Électricité : réunion au plus au niveau de l'Etat sur l'avenir d'EDF

Ce mercredi, une réunion à huit clos autour de François Hollande s'est tenue à propos de la situation économique d'EDF. L'entreprise connaît de grandes difficultés financières.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

L'Etat au chevet du géant français de l'électricité. Réunion à huit clos ce mercredi 20 avril, présidé par François Hollande avec un seul objectif : soutenir EDF, en difficulté. Une entreprise qui compte se lancer dans un projet pharaonique, la construction de deux réacteurs nucléaires au sud de l'Angleterre, Hinkley Point, un chantier de 23 milliards d'euros, très controversé. Il y a un mois, le directeur financier d'EDF claquait la porte, projet trop périlleux selon lui. Et dans une lettre ouverte à François Hollande, les syndicats parlent d'un groupe au bord de la faillite.

Le cas de l'EPR de Flamanville

Une dette colossale à gréer, et 50 milliards d'euros à trouver pour moderniser son parc de centrales. Après les retards enregistrés sur le premier EPR en Finlande, l'explosion de la facture à Flamanville à plus de 10 milliards d'euros, Hinkley Point est un défi financier et industriel à haut risque. La décision d'EDF est attendue début mai.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une unité d'EDF à Flamanville (Manche , le 28 septembre 2015 
Une unité d'EDF à Flamanville (Manche , le 28 septembre 2015  (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)