Economie : l'Etat veut revendre ses parts de plusieurs entreprises

L'État souhaite revendre ses parts dans plusieurs entreprises françaises afin de dégager 10 milliards d'euros de financement et d'alléger la dette.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Prendre l'avion, téléphoner, poster une lettre, allumer la lumière... Derrière ces gestes se cachent un bon nombre d'entreprises qui appartiennent partiellement à l'État. Ce dernier est un actionnaire significatif de 1 800 entreprises, pour un montant de 100 milliards d'euros, dont 66 dans 13 sociétés du CAC 40. L'État souhaite se servir de ce pactole pour financer 10 milliards d'investissements, tout en allégeant la dette.

Les aéroports et la Française des jeux

Plusieurs entreprises sont envisagées par l'État. En tête, la revente des parts de la France dans les aéroports de Paris, 7 milliards d'euros potentiels. L'entreprise Vinci est d'ores et déjà intéressée. Autre piste, le constructeur Renaud détenu par l'État à hauteur de 20%, soit 4.6 milliards d'euros. La Française des jeux est également une option : l'État possède 72% des parts, 2 milliards d'euros. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Grille de loto le 23 février 2017. Image d\'illustration. 
Grille de loto le 23 février 2017. Image d'illustration.  (THOMAS SAMSON / AFP)