Deux-Sèvres : une arnaque gigantesque met au chômage 41 personnes

Des escrocs se sont fait passer pour une entreprise de mobilier. Ils ont réussi à soutirer un million et demi d'euros. La société visée est désormais en liquidation judiciaire.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Une usine vide. C'est ce qui attend le 31 mars les salariés de BRM mobilier à Bressuire (Deux-Sèvres). Ce jour-là, l'entreprise cessera définitivement son activité. Pour cette entreprise spécialisée dans l'aménagement de bibliothèques, la fin est brutale. Tout allait bien jusqu'à septembre dernier quand des escrocs ont littéralement siphonné la trésorerie de la société.

Usurpation d'identité

L'escroquerie au "faux président", une arnaque dont se souviendra le PDG de la société. Cette arnaque est une usurpation d'identité qui a permis à des malfrats de piéger la responsable financière via la messagerie électronique. "Elle a reçu des mails de personnes qui ont usurpé mon identité et ont créé une boite mail spéciale à mon nom. Ils lui demandaient de se mettre en rapport avec des avocats, des cabinets juridiques qui lui demandaient ensuite de faire des virements", expliquait le 9 septembre 2015, Jean Brossier le PDG de BRM mobilier. 1,6 million d'euros ont été extorqués, l'entreprise ne s'en remettra pas en dépit d'un carnet de commandes bien rempli. Faute de repreneur, c'est la fin de PME.

Le JT
Les autres sujets du JT