Comptes truqués chez William Saurin : la stupeur des salariés

Les salariés du groupe William Saurin ont appris, hier soir, mercredi 14 décembre, que ses comptes étaient truqués. Ils sont plus de 3 000 salariés répartis sur plus de 20 sites en France.

Cette vidéo n'est plus disponible
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ecochard, Paul Prédault, des sociétés aujourd'hui dans la tourmente. Depuis hier, mercredi14 décembre, l'inquiétude domine. La nouvelle est tombée comme un coup de massue. Les comptes de la maison mère ont été truqués et les salariés sont stupéfaits. Ecochard est une des sociétés de Financière Turenne Lafayette, un géant de l'alimentaire en France avec également Garbit, Madrange ou William Saurin.

Résultats falsifiés pour cacher les difficultés du groupe

Au total, cela représente 21 sites et 3 200 salariés. À la tête du groupe depuis plus de 20 ans : Monique Piffaut. Son décès il y a deux semaines a permis de mettre à jour la tricherie. A priori, pas d'enrichissement personnel, mais des résultats falsifiés pour cacher les difficultés du groupe. Selon Bercy, de fausses factures gonflaient le chiffre d'affaires. Des comptes embellis pour obtenir des financements auprès des banques. Les salariés craignent pour leurs emplois. Bercy pourrait fournir des aides de trésorerie pour assurer la survie du groupe.

Le JT
Les autres sujets du JT
La holding Financière Turenne Lafayette, propriétaire de marques comme William Saurin et Garbit, a maquillé ses comptes pendant plusieurs années.
La holding Financière Turenne Lafayette, propriétaire de marques comme William Saurin et Garbit, a maquillé ses comptes pendant plusieurs années. (ERIC PIERMONT / AFP)