CHRONO Flex : une entreprise sans chef, mais avec des salariés épanouis

Dans certaines sociétés, les salariés s'organisent en toute liberté, sans contrôle ni notes de service. Une équipe de France 3 est partie à la rencontre des salariés de l'entreprise CHRONO Flex.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Un salarié heureux. Employé de CHRONO Flex, il dépanne en urgence les entreprises de travaux publics. Dans son camion, il a l'impression d'être son propre chef, comme les 200 techniciens de l'entreprise.
"Chacun fait son business, chacun se débrouille. Nous sommes tous autonomes", déclare au micro de France 3 Sébastien Potdevin. Pas de chef, pas de planning, mais un impératif : faire tourner l'entreprise malgré la crise.

Des décisions collectives

Il y a cinq ans, CHRONO Flex a perdu 40 % de son chiffre d'affaires. Plutôt que licencier, le patron a préféré changer les règles de l'entreprise. Le plaisir au travail est presque devenu une consigne.

"Il faut tuer un certain nombre de signes de pouvoir dans l'entreprise. Les gens vont se sentir intrinsèquement égaux, et ils auront envie de s'engager", assure Alexandre Gérard, PDG de CHRONO Flex. Il n'y a plus de hiérarchie dans l'entreprise, les décisions sont prises collectivement.

Le JT
Les autres sujets du JT