Calais : la plus ancienne fabrique de dentelle menacée de liquidation

La raison ? Elle doit réintégrer cinq anciens salariés. Les explications de France 2.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Aucune dentelle ne sortira des ateliers Desseilles Laces, à Calais (Pas-de-Calais). Les salariés sont suspendus à la décision du tribunal de commerce. Desseilles, l'un des derniers ateliers de Calais, subit de plein fouet la concurrence asiatique. En 2013, elle a dû licencier neuf personnes pour survivre. Les clients reviennent, mais il y a deux mois, la justice a obligé la PME à réintégrer cinq anciens salariés représentants syndicaux. Coût : 1 million d'euros pour l'entreprise. Le coup de grâce.

Fermeture imminente ?

Une situation impensable pour le directeur de création et de production, Gérard Dezoteux, qui accuse les délégués CFDT d'avoir coulé sa boîte. "Ce sont des fouteurs de merde", lâche-t-il. Hors micro, certains salariés évoquent quant à eux une mauvaise gestion. Desseilles pourrait fermer ses portes d'ici à quinze jours.

Le JT
Les autres sujets du JT